L’amour prend son temps

L’amour prend son temps

Je n’aime pas courir

ça fait que mon cœur

perds son état d’esprit

Je n’aime pas me hâter

ça arrache mes pas

quand je marche trop vite

 

Je gravite

En dehors de la rêverie

quotidienne

essentielle

J’évite

l’empressement négligeant

Qui effrite

la dynamique

écoulant

de mes rythmes

Pour résonner l’énergie

vivifiant

sur une sure

balancelle

 

Je veux du temps pour la délicatesse !

Je veux des jours pour la tendresse !

Je ne veux plus courir !

 

Sauf si c’est

vers ma porte

pour te lasser

entrer.

Sauf si pour suivre

le son

de ta voix.

Sauf si tu es là,

en attendant

Que je vienne,

Sauf si pour toi,

au plus vite

que possible !

 

 

my first attempt at a poem in French © Ewa Miendlarzewska 2018
Comments are closed.